Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pense-Bête Méthode

Les FICHES-METHODE dont vous avez besoin :
- ici la méthode de la composition/paragraphe argumenté.

- et voici une fiche synthétique utile pour évaluer l'épreuve majeure

- enfin voici la fiche méthode pour vous guider sur la réalisation de la fiche de lecture.

Outils Révisions en ligne

Pour vous aider à réviser et pour diversifier les supports, voici quelques outils en ligne. Ces documents ne sont pas apprendre in extenso. Ils sont là pour vous aider à vérifier, à compléter ou à éclaircir un point du cours que vous avez mal saisi ou que je n'aurais pas assez clairement développé.

1/ Un livre numérisé par Google Books spécialement utile pour les révisions : il s'agit de 100 fiches d'histoire du XXe siècle, par T. Quemeneur.

2/ Ici les logiciels en téléchargement : OpenOffice et Microsoft Powerpoint

3/ Des cours et ici aussi disponibles sur le site de l'Académie en ligne (contenu vérifié). N'hésitez pas à explorer le menu de gauche pour découvrir les sujets au programme.

Nouveau blog

Ce blog n'est plus actif. Consultez celui-ci :

http://profverger.blogspot.fr/

2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 19:37

http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/2013-04-05T125716Z_1029698484_PM1E945145Z01_RTRMADP_3_FRANCE_0.JPG

 

Deux articlies du Monde traient d'une actualité déjà abordée en cours, dans le chapitre consacré aux "territoires de proximité". Il s'agit de l'initiative de referendum local (prévu dans la loi de décentralisation) ayant pour but la fusion des deux départements alsaciens. Le premier article est antérieur au vote alors que le second commente l'échec de ce referendum.

Partager cet article
Repost0
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 16:54

Une courte vidéo assez bien faite par Le Monde afin de dissiper les confusions sur l'intercommunalité.

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 14:00

Voici un aperçu de l'article étudiant les effets de la politique de la ville (et singulièrement des zones franches) sur la ville de Saint-Denis (93).

C'est un article très clair et assez complet que vous pouvez transformer en bon exemple pour l'oral. Mais pour ce faire, il faut soit attendre qu'il passe aux archives soit le consulter en bilbliothèque : il s'agit du Monde Diplomatique de mars 2012, l'article s'intitule "La Seine-Saint-Denis entre deux monde", écrit par Benoît Bréville et Anaëlle Verzaux.

 

Aperçu :

 

« Châtelet – Les Halles », martèle une voix d’aéroport dans le haut-parleur. Sur le quai, les passagers s’agglutinent, puis s’engouffrent dans la rame du réseau express régional (RER) B. Dix minutes plus tard, le temps de feuilleter un journal gratuit, le train arrive à La Plaine – Stade de France. Une foule compacte, costumes-cravates, vestes de tailleur cintrées, téléphone portable dans une main, mallette dans l’autre, en descend et se dirige d’un pas pressé vers des immeubles ultramodernes, tout en verre. Ils sont ainsi plus de quarante mille à rejoindre chaque jour l’une des mille sept cents entreprises installées dans la zone d’activités de La Plaine, à Saint-Denis, au nord de Paris. Et leur nombre ne cesse d’augmenter.

Le quartier détonne dans cette banlieue de cent cinq mille habitants. Autour des sièges de grandes sociétés et des logements flambant neufs, on trouve en effet la cité du Franc-Moisin, ses barres, ses tours de logements sociaux ; le centre-ville, ses maisons lézardées, ses marchands de sommeil, sa basilique, son marché ; le quartier Pleyel, ses habitations en cours de rénovation, son gratte-ciel à l’aspect défraîchi. « La Plaine, c’est un quartier d’affaires au cœur d’une ville populaire », résume une attachée administrative de la mairie.

Avant de devenir le « troisième pôle d’affaires francilien  », La Plaine fut le premier espace industriel d’Europe. Au milieu du XIXe siècle, les travaux entrepris sous l’égide du baron Haussmann déplacèrent vers la banlieue les industries du centre de Paris. Situé sur la ligne ferroviaire reliant la capitale aux mines du nord de la France et de la Belgique, Saint-Denis jouit d’un accès aisé aux matières premières, dispose de vastes surfaces maraîchères et devient ainsi le terrain d’implantation privilégié des activités productives. Chimie, textile, cuir, métallurgie, etc. : entre 1850 et 1900, plus de trois cents industries s’installent à La Plaine. Quand le Parti communiste s’empare de la mairie, au début des années 1920, les ouvriers (...)

 

Lire la suite ICI.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 12:26

Une courte animation qui fait le point sur le financement des communes : indispensable pour le chapitre "Comprendre les territoires de proximité" :

 

 

 

Source : lemonde.fr

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 19:13

http://www.elysee.fr/assets/_resampled/a0066b42a699a2d57b46a51ecdacdb353fa47a11.pngVoici des extratis de la présentation(tribune publiée par F. Hollande dans la presse qutidienne régionale) :

 

Depuis deux siècles, la République a cherché à concilier l’unité de l’Etat, avec l’exercice le plus libre possible de la démocratie locale.

Mais il a fallu attendre les grandes lois de décentralisation de 1982 sous la Présidence de François Mitterrand, pour élargir les responsabilités des communes et des départements, et faire des régions des collectivités locales à part entière.

Puis sous la présidence de Jacques Chirac, la République décentralisée a été consacrée dans la Constitution. C’était aussi une façon de reconnaître que nos territoires et les élus qui les représentent, ont incontestablement contribué depuis trente ans à la modernisation du pays et à l’amélioration de la vie quotidienne des Français.

Le temps est venu de donner une forme nouvelle à cette ambition. Parce que notre organisation territoriale a vieilli et que les strates se sont accumulées. Parce que les moyens de communication, les mutations économiques, les modes de vie ont effacé les limites administratives.

Le temps est donc venu de simplifier et clarifier pour que chacun sache qui décide, qui finance et à partir de quelles ressources.

La réforme que j’ai demandée au Premier ministre et au Gouvernement de mettre en œuvre, en y associant toutes les familles politiques, est majeure. Il s’agit de transformer pour plusieurs décennies l’architecture territoriale de la République.

Au plus près des habitants, la commune est l’institution à laquelle chaque Français est le plus attaché. C’est dans ce cadre que se pratiquent chaque jour la solidarité et la citoyenneté. Elle doit demeurer « une petite République dans la grande ». La spécificité de notre pays c’est de compter 36700 communes.

L’ensemble du territoire national est aujourd’hui couvert par des intercommunalités. Mais elles sont de taille différente et avec des moyens trop faibles pour porter des projets.

Ce processus d’intégration doit se poursuivre et s’amplifier. C’est le sens de la réforme proposée. Les intercommunalités changeront d’échelle. Chacune d’entre elles devra regrouper au moins 20 000 habitants à partir du 1er janvier 2017, contre 5000 aujourd’hui. Des adaptations seront prévues pour les zones de montagne et les territoires faiblement peuplés.

Les régions, quant à elles, se sont imposées comme des acteurs majeurs de l’aménagement du territoire. Mais elles sont à l’étroit dans des espaces qui sont hérités de découpages administratifs remontant au milieu des années soixante. Leurs ressources ne correspondent plus à leurs compétences, qui elles-mêmes ne sont plus adaptées au développement de l’économie locale.

Pour les renforcer, je propose donc de ramener leur nombre de 22 à 14. Elles seront ainsi de taille européenne et capables de bâtir des stratégies territoriale. Il faut aller vite car il ne nous est pas permis de tergiverser sur un sujet aussi important pour l’avenir du pays.

Demain, ces grandes régions auront davantage de responsabilités. Elles seront la seule collectivité compétente pour soutenir les entreprises et porter les politiques de formation et d’emploi, pour intervenir en matière de transports, des trains régionaux aux bus en passant par les routes, les aéroports et les ports. Elles géreront les lycées et les collèges. Elles auront en charge l’aménagement et les grandes infrastructures.

Dans ce nouveau contexte, le conseil général devra à terme disparaître. La création de grandes régions, et le renforcement des intercommunalités absorberont une large part de ses attributions. Mais cette décision doit être mise en œuvre de façon progressive car le conseil général joue un rôle essentiel dans la solidarité de proximité et la gestion des prestations aux personnes les plus fragiles. Et il ne peut être question de remettre en cause ces politiques. Du temps est nécessaire et de la souplesse est indispensable.

L’objectif doit être une révision constitutionnelle prévoyant la suppression du conseil général en 2020.

Le département en tant que cadre d’action publique restera une circonscription de référence essentielle pour l'Etat, autour des préfets et de l’administration déconcentrée avec les missions qui sont attendues de lui : garantir le respect de la loi et protéger les citoyens en leur permettant d’avoir accès aux services publics où qu’ils se trouvent. Mais il devra renoncer à exercer les compétences reconnues aux collectivités.

 

François Hollande

Tribune publiée dans la presse quotidienne régionale datée du 3 juin 2014

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 17:18

Ici, un lien pour une animation qui permet de réviser la question du financement des collectivités territoriales.

Source : vie-publique.fr

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 15:38

Avant le vote de la réforme territoriale, vous pouvez vous entraîner à redessiner la carte des régions grâce à l'infographie du Monde.

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 18:51

http://s1.lemde.fr/image/2012/05/06/534x0/1696534_7_d402_bustes-de-marianne-photographies-dans-les_833a914dbbea7950e9e8eb420fe574f9.jpg

 

Un article du Monde qui fait le point sur les nouveautés de ce scrutin municipal : à lire et inclure les nouveautés dans les cours "Comprendre les territoires de proximité" (pur la désignation des élus de l'intercommunalité) et "la Ve République".

Partager cet article
Repost0